• Météo
  • Flux RSS

L'Abri d'infanterie IR6

Abri d'infanterie IR6
cliquez pour agrandir l'image Abri d'infanterie IR6

Le service des fortifications de la Feste KWII chargé de développer les plans des positions voisines du groupe fortifié le Scharrachberg, Sulzberg, Ausischtsberg et le Dangolsbermer Rücken et dessina aussi les plans des constructions destinées à l’infanterie.

L’abris IR6 est implanté sur la crête de Dangolsheim au-dessus de Soultz-les-Bains et présente comme particularité de ne compter que 8 alvéoles (au lieu de 10) dont une est réservée aux sanitaires et une autre fait fonction de garage pour cuisine roulante.

Plan de l'abri d'infanterie type
Plan de l'abri d'infanterie type

L’IR6 est aussi plus compact, mais la longueur des salles a été augmentée en conséquence (8 mètres de longueur au lieu de 6. Cet abri est une importante construction de plus de 10 m de large sur environ 41 mètres de long. Nous trouvons bien sûr toutes les techniques usuelles béton non armé, l'utilisation de la tôle ondulée cintrée pour les alvéoles et de la tôle ondulée plane pour les couloirs de desserte.

Les alvéoles pour la troupe

Une étagère centrale pour sac à dos fixée aux tôles, des banquettes latérales et deux rangées de bancs.
Chacune des alvéoles permet à 36 hommes maximums de prendre place, au coude à coude, sur ce banc.

Une alvéole pour troupe
cliquez pour agrandir l'image Une alvéole pour troupe

Le local garage pour la cuisine de campagne

Une alvéole avec une grande ouverture. Elle est destinée à la mise sous abri de véhicules divers dotée d’une grande ouverture mais essentiellement d’une cuisine de campagne, la « roulante »
Il ne faut pas oublier que ces positions isolées ne peuvent pas être ravitaillées par l’arrière comme un point d’appui de la ceinture.

L’ouverture de cette alvéole, de trop grande taille, a contraint les concepteurs à ne pas installer de porte (qu’elle soit à double battant, ou coulissante sur un rail comme les casemates à canon des batteries de 9 cm de flanquement.
Aussi, deux rainures permettaient son obturation à l’aide de deux rangées de madriers dont l’intervalle pouvait être complété par des sacs de sable ou tout simplement par de la terre.
 

Les sanitaires

Toujours à l’extrémité de l’abri, une vaste salle aligne cinq cuvettes en céramique. Pour la troupe ainsi qu’un pissoir sur le mur opposé. Une cuvette dans un local cloisonné procure le confort et la discrétion nécessaire aux officiers. Une trappe extérieure permet l’accès à la fosse. Les cuvettes en tôle, sans chasse d’eau, sont cimentées dans le socle bétonné. Elles étaient couvertes d’un plateau en bois équipé d’un couvercle. Il est nécessaire de rappeler que l’usage de ces toilettes internes devait être limité aux seuls moments où les occupants ne pouvaient accéder à des installations plus « traditionnelles » à l’extérieur.
 

Le Chauffage et la ventilation

Nous retrouvons des poêles dans les alvéoles, mais cette fois, l’évacuation des poêles des fumées ne se fait plus sur la façade, les tuyaux de cheminées étant coulés dans le mur arrière. Ainsi, au-dessus de chaque alvéole nous comptons deux cheminées extérieures très rapprochées, l’une servant aux fumées et l’autre à la ventilation.
Les cheminées ayant disparues des façades, celles-ci apparaissent beaucoup plus dépouillées, ne laissant voir que les petites prises d’air masquées par des plaques blindées percées de trous.
La ventilation s’effectue toujours par une circulation naturelle de l’air entre des bouches basse et haute.
 

L’approvisionnement en eau

Un point d’eau central est installé dans le couloir. Il s’agit d’un lavabo desservi par une conduite d’eau extérieure enterrée. Il n’est pas prévu que ces abris soient équipés de puits ou de moyens de pompage. Ceci s’explique par le fait qu’ils sont tous construits sur des collines et qu’il était trop onéreux de forer des puits très profonds pour chaque abri.
On préférera équiper chaque position d’un puits principal avec une station de pompage et un vrai réseau de distribution de l’eau. On pouvait alors se passer de moyens de stockage de l’eau.
 

Retour haut de page