• Météo
  • Flux RSS

L'histoire du site thermal

L'origine du thermalisme à Soultz-Les-Bains est difficile à dater. Une légende raconte qu'il y a bien longtemps, à Soultz-Les-Bains, une épidémie décimait les troupeaux. Seule une vache résistait à la maladie. Son propriétaire, à la fois heureux et déconcerté, décida un matin de la suivre. Il vit qu'elle allait boire l'eau qui suintait d'une faille de rocher à un endroit appelé le "Donnerloch" (le trou du tonnerre, car on disait qu'un jour l'éclair y avait frappé). Elle buvait de cette eau matin et soir et restait en bonne santé.

Vous pourrez de vous-même tirer les conclusions de cette petite histoire : l'eau de Soultz semblait bel et bien avoir des vertus curatives.

Ceci est très certainement dû à sa composition toute particulière : chlorure de sodium, calcium, magnésium, sulfures, bicarbonates, halogènes, ainsi qu'une teneur élevée en fer, manganèse et lithium. Cette eau est particulièrement appréciée dans le traitement des affections arthritiques et dermatologiques.

Carte postale 1903 du site thermal
cliquez pour agrandir l'image Carte postale 1903 du site thermal

Divers écrits laissent supposer qu'au 14e siècle existait déjà un établissement de bains placé sous le patronage de St Amand. Du 15e au 19e siècle, Soultz-Les-Bains est un lieu de cure très fréquenté. L'eau est utilisée en bains ou bains de vapeur. Encore très en vogue au début du 20siècle, le complexe thermal est détruit par un incendie en 1913. Après la guerre, les fonds manquent pour reconstruire la station et seule l'eau minérale est vendue en bouteilles. En 1975, l'activité de la société s'arrête avec son dépôt de bilan et le site est abandonné.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là car un chef d'entreprise natif de Soultz-Les-Bains décide de faire renaître le site. Au début de l'année 1999, le Sulzbad rouvre ses portes et devient un centre de cure et de remise en forme.